Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , ,

Dans un article précédent, nous avons parlé de la Gold digger, la fille qui se faisait sponsoriser son Balenciaga et accessoirement le loyer de son appart new-yorkais.

Evidemment, ce mode de vie ne sied pas  à toutes, d’ailleurs il a plutôt tendance à nous mettre mal à l’aise car nous,  femmes d’aujourd’hui sommes beaucoup plus enclines à vouloir participer activement à l’amélioration de notre propre condition. Ne nous voilons pas la face, on caresse (presque) toutes le doux rêve d’être riches un jour.  Reste à savoir si nous procédons  de la bonne manière…

CET ARTICLE N’A PAS LA PRÉTENTION DE DÉTENIR LA SCIENCE INFUSE MAIS PLUTÔT DE VOULOIR AMUSER .JE ME SUIS INSPIRÉE DES MAGAZINES DE PRESSE FÉMININE ET FINANCIER TELS QUE COSMOPOLITAN ET FORBES AINSI QUE DE MES OBSERVATIONS DES PERSONNES QUI M’ENTOURENT POUR POUVOIR RÉDIGER CE BILLET.

So, Enjoy the readiing!*

(*bonne lecture!)

 
1.  Pensée de riche :  » Je vais leur montrer à tous! ».
Pensée de fauché(e) : » A moins d’être une Gold digger ou de dealer personne n’a réussi dans mon bled. « 

So what? Il faut bien commencer un jour non? Justement, on a plus de chance de devenir riche et célèbre  quand on vient d’un trou paumé. La volonté de vouloir s’en sortir, le regard des autres sur nous qui en dit long sur ce qu’ils pensent du milieu d’où l’on vient. au lieu de se morfondre, on se donne un coup de cravache et on bosse, on y croit à fond. Vous croyez que Jennifer Lopez a eu ses millions comment? L’American dream (= l’idée selon laquelle n’importe quelle personne vivant aux States, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir propère) n’existe pas pour rien : Appropriez le vous!

2. Pensée de riche : « Je me serre la ceinture, je me remercierai plus tard »
Pensée de fauché(e) : » L’argent sert à être dépensé »

L’argent des riches est fait d’abord pour être accumulé. Un petit héritage venant de papy-mamie  à 25ans? Au lieu de vouloir immédiatement tout claquer pour avoir un dressing rivalisant avec celui de Carrie, la « wannabe rich » s’achète quelque chose de très ennuyeux, qui ne lui permet pas immédiatement de flamber devant ses copines mais d’obtenir une plus-value plus qu’intéressante lorsqu’elle le fera louer : acheter une chambre d’étudiant, même une toute petite chambre de bonne. Et on se retrouve  avec la valeur de l’héritage démultiplié à la puissance n. Capitaliser, ça s’appelle.

3. Pensée de riche : « A 40 ans j’aurai un loft dans le quartier de la Madeleine et une petite villa de vacances à Laguna Beach. « 
Pensée de fauché(e) : » A 40 ans, je serai riche! »

Devenir riche n’est pas une fin en soi. C’est trop vague et trop abstrait, ça se perd vite de vue . C’est en se projetant avec  un but concret même lointain, que l’on s’encourage. Les futurs riches sont déjà des nouveaux riches dans l’âme. Pour eux, l’endroit de leur mariage ça sera Versailles, sinon rien.

 
4. Pensée de riche : « Comment cette nana a fait pour gagner autant? Et si je lui demandais conseil? « 
Pensée de fauché(e) : « je déteste les riches et leurs manies, ils ont un côté inhumain que j’exècre. »

Ceux et celles qui comptent faire partie un jour du club, adoptent leur look, fréquentent les mêmes endroits où ils mangent et se détendent. OK. Vu comme ça, on passe pour des parasites en singeant leurs habitudes. Mais pas seulement. C’est en les écoutant raconter leur success story, que l’on apprend ce qui ont fait la différence entre leur parcours, et celui des autres. Puis on s’en inspire ou mieux, on en fait d’eux/d’elles nos mentors.  Banco!

5. Pensée de riche :  » Quand j’aurai mon premier million : il faudra que ça fasse des petits aussi »
 Pensée de fauché(e) : » . »Quand j’aurai mon premier million: à moi Flambe, Frime et FIESTAAAAAAAA!

L’idée de profiter de la vie c’est rarement ce qui fait gagner les « rich girls ». Regardez Beyonce, elle vit dans la crainte perpetuelle de s’ennuyer ou d’en manquer, d’où son acharnement, depuis 15 ans à vouloir être sur tous les fronts, il suffit de voir la pub pour H&M sortie ce printemps pour le constater. Gagner au loto ou dès que l’on a un peu d’argent, puis se dépécher de le dépenser signifie s’appauvrir avant même de devenir riche.  Les personnes wannabe rich  pensent tout d’abord à leur retraite, cumulent beaucoup, claquent peu, investissent énormément. Puis quand enfin leur banque leur annonce qu’ils peuvent faire vivre toute leur tribu rien qu’avec les intêrets produits par les intêrets de leurs placements : c’est là qu’ils lèvent le pied… Ouf. Mais pas avant.

6. Pensée de riche :  » Vous n’y croyez pas vous? Moi je dis  ce concept va cartonner! « 
 Pensée de fauché(e) : »Peut-être qu’ils ont raison… »

Trouver l’idée du siècle, être la/le seul(e) à y croire au début, à être convaincu de pouvoir la mettre au point, c’est le point de départ de la plupart des money maker.  Se défoncer au travail et y croire en dépit de l’incrédulité de l’entourage, des collègues. Prendre des risques et et les assumer. Attention tout de même à couvrir ses arrières en prévoyant un plan B pour pouvoir rebondir,au cas où. Mais se focaliser sur le but fixé sans se laisser destabiliser : regardez Steve Jobs :personne n’aurait cru qu’un ordinateur aurait besoin d’une souris? On s’est retenu pour ne pas se gausser de rire.  Il a sorti ses premiers Mac en bossant dans son garage… à l’ère du I-phone, ça  en bouche un coin n’est ce pas?

 
7. Pensée de riche : « Je vais demander à me faire augmenter »
 Pensée de fauché(e) : » Il faudrait peut-être ne pas abuser.. déjà que je suis embauchée dans une super entreprise!

L’idée n’est pas d’agresser son employeur, encore moins de se révolter du (parfois faible ) revenu que l’on obtient dès son entrée dans une entreprise. Non. Mais plutôt de savoir mettre en avant ses qualités et capacités  au bout de quelque expérience. On négocie sans fard,  son salaire d’embauche (tout en sachant qu’après se faire augmenter ne sera pas une mince affaire. ) . Dans d’autres domaines on se montre dure en affaires- embêtante la fille, elle ne se montre pas très conciliante- d’ailleurs on a peur de nous demander de l’argent.  On passe pour quelqu’un près de ses sous, un  tantinet radine quand même. Mais mieux vaut l’être que de passer pour une bonne poire.

8. Pensée de riche :  » Une fois friquée, mes parents je chouchouterai »
 Pensée de fauché(e) : » Mes amis me jalouseront/me diront que j’ai changé/ je me ferai renier »

Certes on n’est pas né(e) avec tout servi sur un plateau d’argent, mais on espère bien le remplir de caviar une fois devenue grand(e)? Qu’à cela ne tienne, ne pas trop se poser de question par rapport au milieu d’où l’on vient. Ne pas oublier ses origines, oui. Complexer et s’empêcher d’avancer dans la construction de son avenir (et de sa fortune) certainement, non. On peut très bien s’offrir une villa aux Hamptons, fréquenter les milieux mondains sans pour autant oublier le traditionnel dimanche de famille chez maman et s’octroyer une bonne grosse soirée pizza-bière avec les potes. Habiter avenue Foch n’a jamais empêché de gâter ses proches .

Alors? Serez-vous riches un jour? 
En attendant,

XoXo Bon Week-end !

La Golden Brunette

Publicités